Pourquoi vous devez faire des remixes

Non cet article n’aura pas pour but de parler du célèbre DJ français aux cheveux blond, plus connu sous le nom de David Guetta. Cependant nous allons aborder une nouvelle manière de produire de la musique, dont certains y verront une nouvelle forme d’art, je veux parler des remixes. En effet nous allons voir comme le fait de s’approprier des chansons, peut considérablement accélérer votre succés ainsi que celui des artistes de votre label (à condition que cela soit bien fait évidemment). Pour cela nous allons tout d’abord commencer par les origines de ce procédé, pour ensuite comprendre comment cela peut littéralement booster votre succés.

Comment un remix peut vous aider:

Si on veut se la jouer un peu littéraire, on pourrait dire qu’un remix est une modification partielle ou complète d’un morceau musical. Certains artistes utilisent que certains échantillons comme base, pour ensuite y mettre leur propre touche. Alors que d’autres repensent complétement la musique et profitent de cette occasion pour la transposer dans un nouveau genre. En effet il n’est pas rare de voir des morceaux rock être remanié à la sauce électro ou rap. L’avantage c’est qu’ici il n’existe pas de véritable règle, sauf celle de la création.

Il arrive souvent, que le remix dépasse l’original tant celui-ci est bien fait. La maison de disque décide parfois de sortir le remix directement plutôt que l’original présent sur l’album de l’artiste.

Par exemple rappelez-vous de “day n nite” de Kid Cudi, et bien c’était le remix des italiens de Crookers qui avait eu le droit de sortir en clip, pas directement l’original. Il y a eu en quelque sorte une inversion, les remixeurs ont pris le dessus sur l’artiste lui même, et cela arrive de plus en plus.

-Le rôle du sample : C’est dans les années 80-90, avec notamment le disco que le sample a connu véritablement son heure de gloire. Le sample est en fait, un court extrait audio, repris en boucle, inséré dans une nouvelle composition musicale. On ne parle pas ici de micro sampling qui quant à lui sert à prendre qu’une seule note de musique, pour compléter le morceaux que l’on souhaite. L’avantage du sample est qu’il peut rapidement donner de l’inspiration, et à la manière d’un sculpteur on peut modeler le son comme on le souhaite. Allez demander aux daft punk si ils connaissent cette technique ou pas …

[youtube id= »MJPdVVOmbz4″ width= »600″ height= »350″]

-Pour  trouver un sampler pas la peine d’investir dans quelque chose d’analogic, un bon logiciel pourra faire l’affaire. Par exemple logic pro, contient nativement un instrument virtuel permettant de découper un fichier audio en plusieurs pistes, plus connu sous le nom de EXS24.

-Le bootleg, remix ou pas ? Le bootleg est une technique très fréquemment utilisé dans l’EDM (electronic dance music) et assez peu dans les autres domaines. Un bootleg s’attaque généralement plus à la partie vocale d’une chanson, souvent des artistes callent des paroles d’une autre chanson sur une piste instrumentale qui convient le mieux. Dans certains set de Dj, comme ceux du suédois Max Vangeli, il arrive parfois d’entendre 4 versions de chanson en 1. Le résultat est vraiment impressionnant.

Le remix, une affaire de personnalité:

Les artistes qui souhaitent sortir des remixes demandent cela à des personnes qui leur conviennent un minimum. Par exemple un rappeur va pas confier un remix à Benjamin Biolay ou encore Partrick Fiori … Il faut un minimum de cohérence. Ce qu’il faut comprendre c’est qu’un remix permette de faire passer une chanson dans une toute autre dimension artistique, c’est ça qu’il faut retenir.

Un remix peut très vite vous faire connaitre à condition de se positionner et d’agir très vite. Si l’on prend le cas par exemple de la sortie de Get Lucky des Daft Punk. Et bien rappelez-vous les robots avaient diffusé un simple extrait de 15 sec pendant le saturday night live aux usa, et cela a suffit pour qu’un ensemble d’artistes s’en empare pour créer une nouvelle version. C’est notamment le cas de Vanderway issus de « l’ordre collectif » qui a littéralement explosé les records avec pas moins d’un million de lecture sur soundcloud. Le groupe a repris les premières notes de la musique, mais il a composé une toute nouvelle mélodie en inventant des paroles. Le résultat est saisissant. Ce groupe n’est pas le seul à s’être attaqué aux dernier single des Daft punk, car sundance s’en était déjà brillamment chargé.

[soundcloud url= »http://api.soundcloud.com/tracks/5443600″ comments= »true » auto_play= »false » color= »ff7700″ width= »100% » height= »81″]

Cependant essayez d’éviter de vous attaquer en priorité aux musiques anciennes, plus particulièrement à celles qui ont connu un grand succès par le passé. A une période c’était vraiment la mode de remixer des chansons anciennes dans le but de faire le buzz, on avait frôlé l’overdose…

D’accord mais par où commencer ?

Chercher les concours: Vous devez surement vous  demander,  comment trouver des boucles musicales facilement pour créer des remixes. Bonne nouvelle il suffit de chercher différents concours proposés par des artistes connus, pour pouvoir s’exercer à l’art du remix. Par exemple Phoenix ou encore Dirty Disco Youth ont demandé à différents producteurs de musique, de remanier leur morceaux dans le but de les intégrer dans leur futur ep. C’est une véritable chance pour ceux qui ont gagné, car ils ont vu leur carrière être propulsé en avant.

Les remixes c’est bien, mais cela pose souvent la question du droit d’auteur, dont il faut faire très attention:

Respecter les droits d’auteurs:

La personne qui fait un remix doit respecter les droits patrimoniaux de l’oeuvre existante, autrement dit le droit de représentation et de reproduction. Le but ici est que l’auteur de l’oeuvre initiale gagne quand même de l’argent avec une éventuelle mise en vente du remix. Dans le cadre du droit moral il est nécessaire de demander l’autorisation de l’auteur pour toute modification de l’oeuvre originale. Il va aussi de soit qu’il faut mentionner sur tout les supports médiatiques possible qui est la première personne a avoir créé la chanson en question. C’est grâce à ce droit moral que l’auteur de l’oeuvre préexistante peut s’opposer a toute utilisation  qu’il pense porter atteinte à l’intégrité de celle-ci. Si il pense que le remix détériore son but premier, il peut à tout moment l’annuler.

Nous avons vu vous et moi, que le remix pouvait vous être d’une grande aide si vous comptez accroitre votre popularité. Ce procédé est un excellent moyen permettant de partir d’un élément connu afin d’y ajouter sa propre personnalité. A vous de jouer !

, ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

Cochez cette case pour qu'un lien vers votre dernier article apparaisse

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes

Marre de ne pas percer dans la musique  ?

Découvrez comment vivre de votre passion à travers une série de vidéo gratuite